Analyse de pratiques

Je réalise des interventions en analyse de pratiques professionnelles depuis 2016, en contribuant au rétablissement de la coopération 

Face à des missions de plus en plus complexes ou difficiles, les travailleurs sociaux ou du secteur de la santé peuvent légitimement être traversés par des tensions, des sentiments de stress ou d’impuissance, des blocages et des rejets pouvant déboucher sur de la démotivation, de la souffrance, de l’isolement ou de l’épuisement.

Aussi ont-ils besoin :

– de ne pas rester seuls avec leurs questionnements, leurs ressentis, leurs problématiques

– de disposer d’espaces confidentiels d’écoute et de confiance, de parole vraie et authentique, d’un climat de soutien et de reconnaissance mutuels et d’entraide pour pouvoir mieux affronter les épreuves qu’ils traversent et se ressourcer dans l’échange et le partage

– de pouvoir communiquer plus librement en confrontant leurs points de vue, pour mieux prendre conscience des réalités qu’ils vivent, prendre du recul et se décoller des sentiments négatifs

– de renforcer leurs cadres de coopération pour gagner en capacités d’améliorer ensemble leurs pratiques au quotidien, voire de les transformer en résolvant ensemble des problèmes complexes et/ou en se confrontant de façon plus constructive avec la hiérarchie et l’institution.

Avec mon approche d’intervenant en Thérapie sociale, je crée le cadre sécurisé et accompagne le processus qui permet aux participants de surmonter les obstacles individuels et collectifs à une communication plus sereine et efficiente, à une coopération plus en profondeur, à une cohésion d’équipe plus durable et féconde.

Pour cela, je travaille tout particulièrement à rétablir la confiance, à intégrer les besoins et les motivations de chacun et à les « harmoniser » à l’intérieur d’un contrat, à passer de la victimisation à la responsabilité, à permettre les confrontations qui conditionnent l’intelligence collective et les possibilités de transformations individuelles et collectives.

C’est ensemble que les participants vont pouvoir oeuvrer à atteindre leurs objectifs individuels et collectifs, objectifs que nous auront pris le temps de contractualiser. C’est dans la coopération qu’ils trouveront des solutions pour améliorer leurs pratiques, en gagnant en capacité de se questionner en autonomie, humilité et responsabilité, en intégrant peu à peu les outils de la Thérapie sociale : observance de soi et du groupe.

Bénéfices

– se reconnecter à soi, mieux écouter ses intuitions, s’assumer de façon plus autonome et mieux faire valoir ses propres besoins et motivations, ses propres valeurs et sa propre autorité (savoirs)

– construire de la confiance en soi, en les autres, de la reconnaissance et de la valorisation mutuelles dans le groupe

– mieux entendre et faire entendre les vrais besoins qui se cachent derrière les tensions et les blocages, harmoniser les différentes motivations au sein du projet et du groupe

– pouvoir parler de soi et de ses pratiques plus librement avec les autres, y compris de ses difficultés et de ses souffrances, mieux entendre celles les autres

– créer + de liens durable, de confraternité, de soutien mutuel, de cohésion et de solidarité dans le groupe

– sortir des préjugés et des illusions pour mieux voir la réalité de ce qui est vécu en confrontant les points de vue et en faisant circuler l’information

– analyser de façon plus constructive ses pratiques grâce à « l’échange conflictuel constructif » : exprimer plus sereinement ses points de vue, la singularité de ses propres expériences, ses désaccords, créer de la coopération en intelligence collective pour pouvoir chercher ensemble des réponses et des solutions aux problèmes complexes.

 

Références

– Animation du groupe d’analyse de pratiques de l’équipe du Centre d’accueil des demandeurs d’asile, Asnières (Hauts-de-Seine, 2018)

– Animation du groupe d’analyse de pratiques des travailleurs sociaux du CCAS de Sarcelles (Val d’Oise, 2018)

– Animation des deux groupes d’analyse de pratiques du service départemental de Prévention spécialisée de l’Allier (2016-2017)

– Supervision mensuelle du groupe d’éducateurs du centre d’hébergement social pour enfants en difficultés Le Clapas (Aveyron, 2017)

– Médiation de la coopérative d’habitants Graine de Bitume. Travail pour améliorer la confiance mutuelle et la coopération (Grenoble 2017, 2018)

– Espace de coworking Hel’yss à Issoire (63). Accompagnement du collectif créateur du projet (animation d’ateliers sur les valeurs communes et l’identité commune)

– Forum du coworking, Murat (Cantal). Animation de l’atelier « Travailler seul, accomplir ensemble », pour appréhender les conditions qui favorisent la formation d’un collectif de travail

– Comité d’entreprise, Alstom Grenoble. Accompagnement du projet « Le travail, ça me travaille »

– Courrier Cadres. Nombreuses enquêtes sur les problèmes psycho-sociaux et leurs solutions au travail

Formations

Licence/Maitrise en Information et Communication Scientifique et Technique (Université Paris 7)

Centre de Perfectionnement des Journalistes (Paris, rue du Louvre)

Thérapie Sociale TST, formé (de 2012 à 2015) et supervisé depuis début 2016

Travail psychanalytique (quatre ans)

 

Yves Lusson, ylusson@gmail.com, 06 64 94 23 19, fairensemble.com

Basé à Chartres.

Me retrouver sur le site du Portail national de l’analyse de pratiques professionnelles.

*Les quatre grandes crises sociales selon Charles Rojzman, fondateur de la Thérapie Sociale : la crise du lien, la crise de l’autorité, la crise du travail et la crise du sens.